Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 janvier 2017 2 24 /01 /janvier /2017 10:13

Faire reculer le duo Trump Netanyahou

http://www.france-palestine.org/Faire-reculer-le-duo-Trump-Netanyahou

48h à peine après l’entrée en fonction de Donald Trump, le premier échange téléphonique avec Netanyahou a été

aussitôt suivi de l’annonce de la construction de 566 logements à Jérusalem-Est. Fin décembre Netanyahou avait

demandé de « geler » leurs permis de construire en attendant le 20 janvier.

Désormais les autorités municipales s’en félicitent « Les règles ont changé avec l’arrivée au pouvoir

de Donald Trump ; nous n’avons plus les mains liées comme du temps de Barack Obama » et annoncent

leur feu vert définitif en ajoutant qu‘« ils ne sont qu’un coup d’envoi : nous avons des plans pour la construction

de 11000 logements ».

Les « mains liées avec Barack Obama » ? En réalité les déclarations américaines n’ont en rien freiné

la colonisation ni remis en cause l’occupation. Seule l’abstention au Conseil de sécurité avait sonné l’alarme

et fait mettre de côté les annonces provocatrices.

L’annonce d’une rencontre Trump-Netanyahou dès février, et au menu la mise à bas de l’accord international

avec l’Iran, impose une réaction forte et rapide face à ce qui deviendrait très vite une mécanique infernale non

maîtrisable, avec le transfert de l’ambassade américaine à Jérusalem ou l’annexion de zones stratégiques

coupant pratiquement la Cisjordanie en deux.

Le fait que le transfert de l’ambassade soit présenté maintenant comme une mesure qui demande du temps

et que l’annexion de Maale Adoumim ait été retirée de l’ordre du jour du cabinet Netanyahou montre que tout

n’est pas joué. Quand monte à travers le monde le rejet de tout ce que représente Trump, il est possible de

faire reculer le tandem Trump-Netanyahou.

A la France de jouer son rôle, elle qui a soutenu la résolution 2334, et de ne plus se contenter de déclarations

verbales. Elle doit aujourd’hui interdire l’entrée des produits et services liés à la colonisation et reconnaître

l’État de Palestine dans les frontières du 4 juin 1967 avec Jérusalem-Est pour capitale.

Le Bureau national de l'AFPS

 

Repost 0
24 janvier 2017 2 24 /01 /janvier /2017 10:08

« Guantanamo est médiatisé, pourquoi la situation des prisonniers palestiniens l'est-elle si peu ? »

 

Reformulé : pourquoi l’information sur les violations permanentes du droit par Israël sont comme un tabou médiatique ?

 

 

1 – Le blocage mental que nous avons / des politiques israéliennes : ON NE CRITIQUE PAS ISRAEL ! on ne pourrait pas critiquer les politiques d’ Israël. Ce serait remettre en cause son existence.

 

2 - Notre génération de plus a été bercée de l’idéalisation de la société égalitaire du kibboutz ( mythifiée car aujourd’hui il n’en reste plus grand chose) Un socialisme utopique qui fait toujours rêver ! Ne pas oublier que dans la plupart des kibboutz la dimension militaire d’appui à la conquête du territoire. Se défaire des constructions mentales est une épreuve. D’autant plus qu’aujourd’hui, il n’y a pas eu pire gouvernement israélien dont des ministres sont franchement racistes. Une dérive fascisante de la société israélienne dénoncée par l’ancien chef d’Etat-major lui-même au printemps dernier : « atmosphère qui rappelle l’Allemagne des années 30 ».

 

3 – le lourd passé européen avec les juifs : le vieux racisme médiéval – l’Affaire Dreyfus – Vichy et la collaboration d’Etat au génocide. Cas de la France à fortiori de l’Allemagne. On oublie dire qu’en 1791 protestants et juifs sont reconnus à égalité en France comme citoyens. Blocage mental : sujet difficile : on le met sous le tapis !

 

4 – la perception fausse que tous les juifs dans le monde approuveraient la politique israélienne et donc dans un raccourci qui est souvent fait : antisionisme = antisémitisme. Raccourci qui arrange bien les inconditionnels du gouvernement israélien. Cette perception est fausse : des rabbins aux E-Unis sont antisionistes. En France des politiques qui affirment leur judaïté dénoncent la politique israélienne ( E.Benbassa) Des Français juifs sont farouchement hostiles et dénoncent le hold-up du CRIF. Le poids des ces opposants à la politique israélienne reste encore assez modeste pour faire varier le curseur.

 

5 – des relais puissants de la politique israélienne dans des secteurs-clés

- de la vie sociale : des médias par ex. Tous les médias n’en sont pas là et des journalistes courageux font leur travail dans les règles de l’art. Ils sont parfois attaqués

- de la vie politique : le célèbre dîner du CRIF, des parlementaires.

 

6 – les attaques puissantes et parfois dévastatrices des autorités israéliennes et de leurs relais en France ou en Europe contre des personnalités morales ( S Hessel – R Brauman) des intellectuels prestigieux ( Edgar Morin) des journalistes (Enderlin, Plenel) , des intellectuels producteurs des savoirs actuels ( Boniface – Badiou ) qu’ils soient juifs ou pas.

 

7 – Le poids médiatique des organes de presse qui décrivent la situation ( il y en a dans un spectre large média de gauche ou catholique ) reste moindre que celui de ceux qui édulcorent la réalité.

 

8 - Ce droit à l'exception pour Israël ( par rapport aux sanctions ou autres faveurs ) et uniquement pour Israël accroît les idées complotistes et antisémites

 

9 – La politique israélienne est très bismarckienne : être dominant dans le rapport de forces permanent. Par le sang, la force : imposer sa vision de l’histoire et de ses intérêts.

La guerre médiatique fait partie de l’arsenal.

 

Alors ? :

 

- Les Palestiniens subissent depuis plus d’un siècle les effets des politiques européennes.

- Pour la « survie » d’Israël, il est urgent de reconnaître les droits de l’Autre, à égalité. Ce que disent beaucoup d’Israéliens juifs. Des noms prestigieux : Abraham Burg

- Ni la loi du plus fort ni le messianisme religieux ne peuvent être considérés comme fondateurs de droits territoriaux au profit de l’Etat d’Israël. Collectif d’ambassadeurs de France Tribune Le Monde janvier 2017

- Au stade actuel seules des sanctions fortes/Israël pourront amener les autorités israéliennes à revenir à la raison. Cf le BDS – Suspension des Accords d’Association – suppression des alloc. aux Français juifs bi-nationaux installés dans les colonies.

- Il faut traiter Israël comme tout autre pays en levant tous nos blocages mentaux.

 
 
 
Repost 0
23 janvier 2017 1 23 /01 /janvier /2017 09:11

Voir les commentaires

Repost 0
19 janvier 2017 4 19 /01 /janvier /2017 15:22
Repost 0
16 janvier 2017 1 16 /01 /janvier /2017 09:41
Repost 0
Published by afpslorient - dans La colonisation
commenter cet article
12 janvier 2017 4 12 /01 /janvier /2017 17:16

Résister aux pressions, affirmer le droit, reconnaître la Palestine : le moment est venu

http://www.france-palestine.org/Resister-aux-pressions-affirmer-le-droit-reconnaitre-la-Palestine-le-moment-est

A quelques jours de la Conférence de Paris, d’un Conseil des affaires étrangères de l’Union européenne et d’une nouvelle réunion du Conseil de sécurité, les pressions et menaces de MM. Trump et Netanyahou pour faire obstacle à un règlement de la question de Palestine fondé sur le droit sont plus qu’inquiétantes et constituent un vrai danger pour la paix et la stabilité du Proche-Orient et, au-delà, pour le monde. L’outrance et les menaces de leurs relais en France ne sont pas moins inquiétantes et constituent un vrai danger pour notre démocratie.

L’initiative française qui va réunir le 15 janvier à Paris des représentants de 70 Etats des cinq continents n’aura de crédibilité que si elle débouche sur un calendrier précis et contraignant et la mise en application de la résolution 2334 du Conseil de sécurité et notamment de son point 5 établissant une distinction claire entre « le territoire de l’Etat d’Israël et les territoires occupés depuis 1967 ».

Il revient à la France de montrer la voie par des gestes forts pour marquer que l’occupation et la colonisation ne peuvent se poursuivre sans graves dommages. Elle peut et doit prendre les mesures pour interdire l’accès au marché français des produits et services en lien avec la colonisation.

Elle doit, comme elle l’avait fait avec Laurent Fabius en 2015 à propos du téléphérique de Jérusalem, dissuader les entreprises françaises d’investir dans les territoires occupés. S’agissant d’Alstom, Egis Rail et CNA, il en va de leur propre intérêt, notamment en terme d’image, si elles ne veulent pas se retrouver à nouveau justement visées par la campagne internationale BDS dont nous sommes partie prenante.

Alors que le caractère central de la question palestinienne est reconnu par la diplomatie française, le Président de la République doit sans plus attendre, dans un geste qui ne manquera pas d’être suivi par d’autres pays, reconnaître enfin l’Etat de Palestine dans les frontières du 4 juin 1967 avec Jérusalem-Est comme capitale.

C’est ainsi, en cette période dangereuse, que la France marquera son soutien au peuple palestinien et aux pacifistes israéliens, et s’opposera, aux côtés de l’immense majorité de la communauté internationale, à tous les va-t-en guerre qu’ils soient à Tel-Aviv, à Washington ou ailleurs.

Le Bureau national de l'AFPS

Repost 0
Published by afpslorient - dans La résistance
commenter cet article
11 janvier 2017 3 11 /01 /janvier /2017 09:26
Repost 0
4 janvier 2017 3 04 /01 /janvier /2017 09:24
Repost 0
1 janvier 2017 7 01 /01 /janvier /2017 17:34

Voir les commentaires

Repost 0
Published by afpslorient - dans boycotte
commenter cet article
31 décembre 2016 6 31 /12 /décembre /2016 16:32
BONNE ANNEE 2017 A TOUTES ET TOUS.
Repost 0
Published by afpslorient
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog du PAYS DE LORIENT
  • Le blog  du PAYS DE LORIENT
  • : Pour la création d'un état palestinien
  • Contact

Rechercher

Liens