Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 octobre 2014 3 15 /10 /octobre /2014 07:07

 

Reconnaissance de l’Etat de Palestine : le temps presse

http://www.france-palestine.org/Reconnaissance-de-l-Etat-de,24954

 

Communiqué de l’AFPS, mardi 14 octobre 2014

 

Le Par­lement du Royaume Uni a adopté le 13 octobre, par 274 voix contre 12, une motion appelant le gou­ver­nement bri­tan­nique à recon­naître un Etat pales­tinien à côté de l’Etat d’Israël.

 

Dix jours aupa­ravant, la Suède avait fait savoir qu’elle allait recon­naître l’Etat de Palestine à l’instar des 134 pays l’ayant à ce jour reconnu. Cela avait pro­voqué les pro­tes­ta­tions indi­gnées des diri­geants israé­liens qui n’ont pas suffi à empêcher le vote au par­lement de West­minster.

 

Les par­le­men­taires bri­tan­niques auront été plus sen­sibles à l’appel des 363 per­son­na­lités israé­liennes qui appe­laient cette recon­nais­sance de leurs vœux.

 

La France ne peut continuer à rester para­lysée alors le gou­ver­nement israélien s’emploie au grand jour à empêcher la réa­li­sation d’un Etat pales­tinien confis­quant de nou­velles terres pour la colo­ni­sation, détruisant des infra­struc­tures financées par des gou­ver­ne­ments euro­péens, cher­chant par tous les moyens à main­tenir le blocus de Gaza après les mas­sacres et des­truc­tions de cet été.

 

Se borner à répéter que la France recon­naîtra la Palestine le moment venu est se payer de mots. Le moment est aujourd’hui venu pour qui regarde la réalité en face : c’est ce que diront les mani­fes­tants de la CONVER­GENCE PALESTINE ce samedi place de la Répu­blique à Paris. Pour que ne s’effondre pas pour long­temps une solution poli­tique fondée sur le droit, c’est aujourd’hui qu’il faut mettre en œuvre des sanc­tions contre Israël et recon­naître l’Etat de Palestine.

 

Le Bureau national -- Association France Palestine Solidarité (AFPS) 21 ter Rue Voltaire 75011 Paris Tél. : 01 43 72 15 79 Fax. : 09 56 03 15 79

Suivez l'AFPS sur www.france-palestine.org, Facebook et Twitter Plus que jamais la Palestine a besoin de votre soutien. SOS PALESTINE GAZA !

 

Faites un don : http://www.france-palestine.org/Plus-que-jamais-la-Palestine-a

Reconnaissance de l’Etat de Palestine : le temps presse
Repost 0
14 octobre 2014 2 14 /10 /octobre /2014 08:42

> > de Samidoun > > >

 

L’Association des Prisonniers Palestiniens a publié d nouvelles statistiques sur le nombre de prisonniers palestiniens au 1er octobre 2014: > >

 

-il y a plus de 7000 prisonniers palestiniens dont 17 prisonnières. >

-près de 250 enfants palestiniens sont détenus dans trois prisons: Megiddo, Ofer et Hasharon. >

-il y a environ 500 détenus administratifs, emprisonnés sans inculpation ni jugement; plus de 350 d’entre eux ont ont depuis juin 2014 mis en détention administrative. >

-il y a 32 membres du Conseil Législatif Palestinien (Parlement) détenus dans les prisons de l’occupant. > -plus de 60 anciens prisonniers, libérés dans l’échange de prisonniers de Wafa al-Ahrar (octobre-décembre 2011 – YJ) sont actuellement emprisonnés à la suite de la vague d’arrestations collectives depuis la mi-juin. >

-plus de 85.000 Palestiniens ont été arrêtés par les forces israéliennes depuis le 28 septembre 2000. >

-il y a 1500 prisonniers palestiniens qui sont malades et qui ont besoin de soins médicaux, parmi lesquels 25 atteints de cancer, 65 ayant été grièvement blessés ou atteints de maladies dégénératives, 20 à la clinique de la prison de Ramle dans un grave état de santé et 18 atteint de pathologies neurologiques et psychologiques. >

> Plusieurs prisonniers sont dans un très grave état de santé et sont confrontés à un très grave danger, parmi lesquels Yousry al-Masri, Mansour Mowqada, Khaled Shawish, Moatassam Raddad, Nahed al-Aqra, Salah al-Titi, Alaa al-Hams et Riad Amour. >

> Le Ministère des Affaires des Prisonniers a déclaré que l’état de santé des prisonniers rend nécessaire une intervention urgente à un niveau international, disant que “la détention prolongée d’un certain nombre de prisonniers malades peut être considéré comme l’exécution et le meurtre délibéré de ceux-ci.”

 

> > Le ministère met l’accent sur huit points essentiels relatifs aux négligences médicales et aux violences auxquelles sont confrontés les prisonniers palestiniens:

> 1) le retard dans les interventions chirurgicales et autres traitements nécessaires qui aggrave l’état de santé de santé des prisonniers;

> 2) le manque de consultations auprès de spécialistes sur l’état de santé dans les cliniques des prisons;

> 3) le manque d’installations hospitalières étant donné que la clinique de la prison de Ramle est pire en ce qui concerne les conditions de vie que les prisons sans service médical;

> 4) l’imputation du coût des traitements médicaux des prisonniers comme dépenses personnelles;

> 5) le transfert des prisonniers malades par transport en autobus sur de longues distances, ce qui est physiquement et moralement inhumain, plutôt qu’en ambulance;

> 6) le fait que les prisonniers et détenus malades pâtissent de conditions contraires à l’hygiène dans les prisons de d’Ashkelon, Neguev et Eshel;

> 7) le refus de pouvoir disposer d’analyses régulières ou périodiques pour contrôler l’état de santé des prisonniers;

> 8) le fait que les prisonniers malades soient soumis de la même façon que les autres prisonniers à des descentes violentes des gardiens de prison, saccageant les biens personnels et les obligeant à rester debout pendant de longs moments.

> > Samidoun / 4 octobre 2014 à 3 h 49 /

Repost 0
Published by afpslorient - dans La colonisation
commenter cet article
13 octobre 2014 1 13 /10 /octobre /2014 09:47

Communiqué de presse, 13 octobre 2014 >

 

> 363 personnalités israéliennes ont signé une lettre aux Députés britanniques, les appelant à voter en faveur de la reconnaissance par la Grande-Bretagne d’un Etat de Palestine, qui doit être créé aux côtés d’Israël. >

 

> La lettre a été remise dimanche midi à des représentants des députés britanniques qui soutiennent la motion, devant être votée demain(lundi).

 

L’initiative de la lettre israélienne a été prise par le Dr. Alon Liel, ancien Directeur Général du Ministère israélien des Affaires étrangères, le Prof. Amiram Goldblum, un des fondateurs du mouvement la Paix Maintenant et Yehuda Shaul de “Breaking the Silence”(“Briser le Silence”). > >

 

La lettre déclare: "Nous, Israéliens qui nous soucions et nous préoccupons du bien-être de l’état d’Israël, croyons que la pérennité et la sécurité d’Israël dépendent de la pérennité et de la sécurité d’un état palestinien. Pour cette raison, nous, soussignés, exhortons les Députés du Royaume-Uni à voter en faveur de la motion qui doit être débattue le lundi 13 octobre 2014, appelant le Gouvernement britannique à reconnaître l’Etat de Palestine aux côtés de l’Etat d’Israël ". >

 

> Les signataires comprennent: > > Le Lauréat du Prix Nobel (Economie) Daniel Kahneman > Six Lauréats du Prix d’Israël - Les Professeurs Alice Levy, David Har’el, Shimon Sandbank, Yehoshua Kolodny, Yona Rosenfeld et Yoram Bilu; > Deux anciens ministres - Ran Cohen et Yossi Sarid, tout comme quatre anciens députés - Uri Avnery, Yael Dayan, Mossi Raz et Naomi Chazan; > L’ancien Ambassadeur et Directeur Général du Ministère israélien des Affaires étrangères, le Dr. Alon Liel, tout comme l’ancien Ambassadeur Ilan Baruch; > Gén. (en retr.) Emanuel Shaked, ancien du Corps des Parachutistes; > L’ancien Avocat du Gouvernement Michael Ben-Yair; > Quatre écrivains – Yehoshua Sobol, Yehudit Kafri, Savyon Liebrecht et Amos Mokadi; > Le Professeur Rafi Walden, Directeur Adjoint de l’Hôpital Shiba et Président de "Physicians for Human Rights" (“Médecins pour les Droits de l’Homme”); > Yuval Rahamim, Coprésident des"Bereaved Families for Palestinian-Israeli Peace" (“Familles endeuillées pour la Paix israélo-palestinienne) et fondateur du groupe Yitzhak Frankenthal; > Tout comme beaucoup d’habitants des localités à la frontière de Gaza et d’autres militants pour la paix et les droits sociaux. > > (Liste complète des signataires en pièce jointe) > > Contacts: > Dr. Alon Liel, Former Foreign Ministry Director General > +972-(0)50-5371000 <tel:%2B972-%280%2950-5371000> amiramg@ekmd.huji.ac.il > Prof. Amiram Goldblum +972-(0)54-4653292 <tel:%2B972-%280%2954-4653292> > Naftali Raz +972-(0)54-5494172 <tel:%2B972-%280%2954-5494172> zar89@netvision.net.il > Yehuda Shaul - Breaking the Silence <yehuda@shovrimshtika.org> >

Repost 0
10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 08:56

           L'AFPS Nationale organise une journée de rassemblement appelée "CONVERGENCE PALESTINE A PARIS" le samedi 18 octobre 2014 pour faire pression sur notre gouvernement afin qu'il prenne les mesures indispensables pour sanctionner l'Etat d'Israël,

 

            pour cela la France doit : - Cesser toute coopération militaire avec Israël

         - Interdire l'entrée des produits issus des colonies et toute relation profitant à la colonisation

          - Faire suspendre l'accord d'association UE/Israël

          - Reconnaître l'Etat de Palestine.

 

      Notre groupe local n'a pas les moyens d'affréter un car pour aller à cette manifestation mais nous vous donnons ci-dessous le moyen de vous y rendre par l'intermédiaire du groupe local de Rennes. Nous espérons que cette journée remportera un franc succès et que cela rejoigne les différentes prises de positions internationales en faveur des Palestiniens.

 

Communication de nos amis de Rennes:

 

SAMEDI 18 OCTOBRE : CONVERGENCE PALESTINE à PARIS > La Convergence Palestine est une initiative qui vise à prolonger les mobilisations de cet été, et à faire converger tout le monde pour un grand rassemblement à Paris le samedi 18 octobre. > Sur place >

 

      La manifestation prendra la forme d'un rassemblement meeting place de la République de 14H à 18H. En fin de matinée une délégation se sera rendue à l'Elysée pour y porter les pétitions à l'adresse du président de la République.

 

       > Sur la place de la République sera dressé un podium avec sono adaptée pour permettre d'alterner moments musicaux et interventions politiques de personnalités, d'élus, de dirigeants des organisations appelantes.

 

      > PRATIQUE > Un car a été réservé. Départ à 8h de Rennes (Rendez-vous parking Alma près de la pizzéria) et retour en fin de rassemblement. •tarifs : 30 euros par personne (tarif réduit pour les revenus modestes) > •vente de sandwichs dans le car et sur la manif (le bénéfice servira pour l'aide financière aux petits revenus)

 

> Inscription : Ceux et celles d'entre vous qui souhaiteraient se joindre à nous doivent se signaler auprès de Hamid : > => Tél : 06 78 28 12 41 > => Mail : moulayhamid@free.fr

 

 

 SAMEDI 18 OCTOBRE : CONVERGENCE PALESTINE À PARIS
Repost 0
6 octobre 2014 1 06 /10 /octobre /2014 13:54

Discours de Nurit Peled au Parlement Européen le 11-09-2014 (Nurit Peled-Elhanan, professeur de littérature comparée à l'université hébraïque de Jérusalem, est connue comme militante pacifiste en Israël)


mercredi 17 septembre 2014 par Nurit Peled-Elhanan Parlement Européen. 11 septembre 2014  Sous-commission des Droits de l’Homme Session spéciale sur les enfants de Gaza. Nurit Peled-Elhanan prix Sakharov 2001

 

Discours de Nurit Peled au Parlement Européen

                  Merci madame la présidente et les membres du comité des droits humains de m’avoir invitée à cette session extraordinaire sur Gaza aujourd’hui. Je suis très triste de ne pas voir ici quelqu’un de la bande de Gaza qui pourrait témoigner au sujet des pogroms qu’ils ont vécus.

 

Bien que je ne sois pas de la bande de Gaza et que, moi-même, je ne puisse même pas entrer dans la bande de Gaza, j’ai vu des enfants de Gaza blessés qui seront toujours un rappel inoubliable des atrocités infligées à ces personnes par mon gouvernement et par l’armée soutenue par mes impôts pendant les deux mois écoulés et les 14 années qui ont précédé. Je crois que le choix d’avoir cette session à la date du 11 septembre n’est pas un hasard.

 

Les Américains ont réussi, dans leur talent pour la mise en scène et la publicité à faire de cette journée le symbole du mal dans notre monde. Mais aujourd’hui, rappelons-nous que Gaza a subi 52 onze septembre dans les deux derniers mois, et bien d’autres avant. Est-ce que quelqu’un se souvient du jour où l’holocauste de Gaza a commencé, ou a atteint son apogée ? J’en doute.

 

Les Palestiniens n’ont pas les moyens des Américains et des Israéliens pour faire connaître et célébrer leurs souffrances ainsi que pour faire oublier leurs crimes. Et c’est pour cela que je sentais que je devais venir ici et dire ce que je peux en leur nom. Je voudrais avec votre permission, dédier mes paroles aux grands-mères et aux grands-pères de Gaza que j’ai rencontrés à l’hôpital Makassed, et à l’hôpital Saint-Joseph de Jérusalem, pendant le traitement de leurs petits-enfants mutilés , blessés et paraplégiques, qui m’ont surprise par leur courage, leur dignité, leur persévérance et la façon courtoise dont ils m’ont reçue, moi, leur ennemie.  

 

Je suis linguiste et donc très consciente de la puissance des mots. Je sais que je viens de dire holocauste. Et c’en est un. Ce qui s’est passé à Gaza dans les 12 dernières années, et qui a atteint son apogée pendant le Ramadan de cet été n’est rien moins qu’un holocauste. Pas une opération. Pas une guerre mais une destruction délibérée d’une société vivante.

 

Une guerre, c’est entre deux États avec deux armées qui s’affrontent, mais quand un Etat puissant déclare que sa doctrine est de considérer toute une nation comme son ennemi et envoie son armée agir avec sa toute-puissance contre les civils de cette nation, en utilisant une sorte de logique mafieuse qui dit que vous pouvez tuer les femmes et les enfants et les personnes âgées afin de donner un avertissement à leurs dirigeants et de leur rappeler qui est le patron, ou avec un message tout aussi horrible que la vie de ses propres soldats vaut plus que la vie des bébés de l’ennemi - et cela avec l’encouragement des chefs spirituels, des chefs religieux et des politiques - vous ne croiriez pas mesdames et messieurs combien de voitures en Israël affichaient cet autocollant "la vie de nos soldats vaut plus que la vie des civils ennemis" ; quand l’armée applique tous les moyens possibles à la destruction constante de tout un pays et de sa population, ce n’est pas une guerre mais un holocauste défini dans les dictionnaires comme "une destruction totale impliquant une perte de vie, en particulier à travers le feu." Je crois que les 13 membres de ce Parlement qui ont visité Gaza récemment et en sont venus à la recommandation de rompre toutes relations avec Israël ont eu la même impression.

 

Il est très regrettable que nous ne puissions pas effacer le mot holocauste de nos dictionnaires avec les souvenirs de l’Allemagne nazie et ses collaborateurs. Mais la vérité est que nous avons trop de formes d’holocauste aujourd’hui à travers le monde dans lesquels des Etats forts avec d’énormes armées asservissent les personnes les plus faibles à une vie de tortures et de pertes sans fin. Dans l’assaut sur Gaza qui vient de s’achever, comme dans les précédents, l’armée israélienne visait la zone la plus peuplée au monde avec les armes les plus féroces, souvent illégales, qui exterminent des familles entières, causent un maximum de dommages localisés, et non minimum de dommages collatéraux comme la propagande israélienne l’annonce, en utilisant des armes qui coupent les enfants en morceaux ou les brûlent complètement.

 

Le résultat de l’attaque est plus de 2000 morts dont 600 sont des personnes âgées et des enfants et 200 femmes et plus de 20 000 personnes handicapées, aveugles, paraplégiques, et beaucoup plus de lésions cérébrales ou des brûlés à 100% ; du personnel des médias et des professeurs d’université, les ambulanciers et des médecins ont été assassinés, 50 000 maisons, 200 écoles, plus de 200 mosquées, 17 hôpitaux et centres de réadaptation détruits délibérément, laissant plus de 600 000 personnes dans le dénuement sans maison et sans moyens de subsistance, et 1,8 millions de personnes - l’ensemble de la population de la bande de Gaza - avec pratiquement pas d’infrastructures d’électricité, d’eau et d’eaux usées, pour ne pas mentionner les fournitures médicales, la nourriture ou la liberté, simplement parce qu’ils appartiennent à un groupe racial, religieux ou culturel.

 

Ce n’est pas une guerre. C’est un sociocide - la destruction de toute une société, c’est un ethnocide - la destruction d’un groupe ethnique entier, et pour les Palestiniens, c’est un holocauste. Donc, jusqu’à ce que quelqu’un arrive avec un meilleur terme qui s’adapte exactement à ces atrocités tel est le terme que je suggère que nous utilisions avec toutes ses connotations de racisme, et de cruauté et en prime l’indifférence du monde....

Repost 0
Published by afpslorient - dans Témoignages
commenter cet article
3 octobre 2014 5 03 /10 /octobre /2014 15:36

La Suède va reconnaître l'"État de Palestine", a annoncé vendredi le Premier ministre Stefan Löfven, soulignant que la solution au conflit israélo-palestinien passait par la création de deux États.

 

"Une solution à deux États suppose une reconnaissance mutuelle et la volonté d'une coexistence pacifique. C'est pourquoi la Suède va reconnaître l'État de Palestine", a déclaré M. Löfven dans son discours de politique générale.

 

Cela doit se faire dans le respect "des exigences légitimes à la fois des Palestiniens que des Israéliens quant à leur autodétermination et leur sécurité", a-t-il précisé.

 

Le nouveau gouvernement formé vendredi, qui allie sociaux-démocrates et Verts, est plus favorable à la cause palestinienne que le précédent, qui suivait la ligne des grands pays d'Europe de l'Ouest sur la question palestinienne.

 

La reconnaissance de l'État palestinien, et le soutien "actif au travail de réconciliation", comptent parmi les priorités du parti social-démocrate qui souhaite également que "les crimes de guerre d'Israël soient examinés et l'occupation de Gaza levée".

 

Le Premier ministre n'a pas précisé si la reconnaissance par Stockholm de l'État palestinien serait soumise au vote du Parlement, où le gouvernement est minoritaire.

Repost 0
Published by afpslorient
commenter cet article
2 octobre 2014 4 02 /10 /octobre /2014 09:28

                L'armée israélienne a détruit lundi un réseau de transport d'électricité mis sur pied dans un village de Cisjordanie grâce à l'aide financière de la Coopération technique belge (CTB). Les dommages sont estimés à 55.000 euros.

 

La Belgique va demander des explications à l'Etat hébreu, peut-on lire jeudi dans De Standaard et Het Nieuwsblad. Lundi matin, les bulldozers de l'armée israéliennes ont fait tomber 70 pylônes électriques et détruit 4,5 kilomètres du réseau de transport d'électricité aménagé à Khirbet al-Tawil, un village de l'entité de Naplouse, en Cisjordanie, grâce à l'aide financière apportée par la CTB.

 

Lire la suite: http://www.lalibre.be/actu/international/israel-detruit-un-projet-finance-par-la-belgique-en-cisjordanie-542cd4e735708a6d4d5a8ed3?utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter

 

Repost 0
Published by afpslorient - dans La colonisation
commenter cet article
1 octobre 2014 3 01 /10 /octobre /2014 13:58
Repost 0
Published by afpslorient
commenter cet article
1 octobre 2014 3 01 /10 /octobre /2014 13:51

Communiqué de l’AFPS, mercredi 1er octobre 2014

 

La muni­ci­palité de Koweït City vient d’exclure la com­pagnie fran­çaise Veolia d’un gros contrat de gestion de déchets solides, à hauteur de 750 mil­lions de dollars.

 

Basant sa décision sur la com­plicité de Veolia avec les projets israé­liens qui violent le droit inter­na­tional, et se référant à la cam­pagne inter­na­tionale BDS, la muni­ci­palité a décidé aussi d’exclure Veolia de « tous les contrats futurs ».

 

Veolia a éga­lement été contrainte de retirer son offre pour un très grand projet d’expansion d’une station de trai­tement d’eaux usées au Koweït, évalué à près d’1,5 mil­liard de dollars.

 

Ces der­nières années, Veolia avait aussi perdu des contrats auprès de muni­ci­pa­lités dans dif­fé­rents pays d’Europe et aux États-​​Unis.

Lire la suite:

http://www.france-palestine.org/VEOLIA-perd-des-marches-au-Koweit

Repost 0
Published by afpslorient
commenter cet article
1 octobre 2014 3 01 /10 /octobre /2014 08:42

http://www.france-palestine.org/Un-nouveau-Franco-Palestinien


 

 

 

Raed Abou Badawia, Franco-​​Palestinien de 41 ans, pro­fesseur de droit et confé­rencier à l’université Al-​​Najah de Naplouse en Palestine occupée a été enlevé le 21 sep­tembre dernier à son domicile à deux heures du matin.

 

Il se trouve détenu à Pitah Tikva, au nord d’Israël en contra­vention avec l’article 76 de la 4ème convention de Genève. Dans l’immédiat, nous demandons aux auto­rités fran­çaises d’assurer sans délai la pro­tection consu­laire à notre conci­toyen détenu depuis plus d’une semaine en Israël et de garantir la pré­sence d’un avocat lors de sa com­pa­rution pro­chaine devant un tribunal.

 

Le gou­ver­nement français devra agir fer­mement pour sa libé­ration et rompre avec le laxisme qui avait été celui du gou­ver­nement de l’époque lors de la détention inique de Salah Hamouri qui avait valu à ce dernier de passer 7 années en prison malgré le vide des accu­sa­tions dont il était l’objet.

 

La France a les moyens et le devoir d’agir pour secourir Raed Abou Badawia. Elle ne peut continuer à être humiliée par le gou­ver­nement israélien qui se moque du droit en pré­textant le respect de la sou­ve­raineté d’Israël.

 

Notre com­pa­triote a en effet été en Palestine, en pleine zone A, c’est à dire dans une zone théo­ri­quement sous contrôle exclusif pales­tinien selon les accords d’Oslo que l’Etat d’Israël a signés.

Le Bureau national
--

Association France Palestine Solidarité (AFPS)
21 ter Rue Voltaire 75011 Paris
Tél. : 01 43 72 15 79
Fax. : 09 56 03 15 79
Suivez l'AFPS sur www.france-palestine.org, Facebook et Twitter

Repost 0
Published by afpslorient
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog du PAYS DE LORIENT
  • Le blog  du PAYS DE LORIENT
  • : Pour la création d'un état palestinien
  • Contact

Rechercher

Liens