Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 mai 2014 7 11 /05 /mai /2014 14:26

 

El Watan, Mohammed Larbi, dimanche 27 avril 2014

 

               Il fau­drait bien un jour qu’Israël ainsi que cer­tains pays fassent plus de clarté, mais surtout plus de constance à l’égard du conflit du Proche-​​Orient, parce que c’est ainsi qu’il faille le consi­dérer, même si le volet pales­tinien en est le cœur.

             Parce qu’à suivre un certain dis­cours, il y aurait deux caté­gories de Pales­ti­niens, la ligne d’appréciation étant les posi­tions des uns et des autres, les rap­ports avec Israël et le pro­cessus de paix, quand il y en a. Et encore, il faut bien en convenir, pas comme celui qui a été pris en otage par Israël, diluant jusqu’à la notion de négo­ciation, se per­mettant de faire ce qu’il entend sans concer­tation et surtout le moindre accord avec la partie pales­ti­nienne. Et cela jusqu’à dire qu’il s’oppose à la création d’un Etat pales­tinien et à la solution dite à un Etat, ou pour être précis, dans le cadre israélien, les Israé­liens consi­dérant que cette option conduirait à la dis­pa­rition d’Israël.

 

             Ainsi donc, les Israé­liens, à la recherche du moindre pré­texte, pour ne pas endosser l’échec voulu par eux, croient en avoir trouvé un mardi à l’occasion de la récon­ci­liation inter­pa­les­ti­nienne. En d’autres occa­sions, un tel évè­nement aurait été perçu autrement, car jusqu’à preuve du contraire, l’accord a été conclu entre le Fatah et le mou­vement Hamas sous la conduite du comité exé­cutif de l’Organisation de libé­ration de la Palestine (OLP), celui-​​là même qui avait signé l’accord de paix dit d’Oslo avec Israël le 13 sep­tembre 1993 à Washington.

 

              Ou encore l’OLP qui avait reconnu les réso­lu­tions 242 et 338 du Conseil de sécurité. Ce que le défunt leader du Hamas, cheikh Ahmed Yassine, peu avant son assas­sinat par Israël, n’avait jamais remis en cause. Et s’il fallait en ce sens, une pré­cision, celle-​​ci aura été apportée par Jibril Rajoub, un proche du pré­sident pales­tinien Mahmoud Abbas, affirmant que le « cabinet de consensus pro­clamera de façon claire et nette qu’il accepte les condi­tions du quar­tette » pour le Proche-​​Orient qui exige du Hamas qu’il recon­naisse Israël et renonce à la lutte armée.

 

            C’est pourquoi, les réac­tions inter­na­tio­nales sont plutôt favo­rables. L’ Union euro­péenne (UE) l’a salué, mais a relevé que la priorité était la pour­suite des négo­cia­tions avec Israël. Il en est de même pour l’ONU qui a fait savoir qu’elle sou­tenait l’unité pales­ti­nienne sur la base de la recon­nais­sance d’Israël et de la non-​​violence. Le pré­sident amé­ricain Barack Obama a estimé quant à lui que cet accord « n’aidait pas ».

 

              C’est, par contre, bien Israël qui a tout fait pour affaiblir l’Autorité pales­ti­nienne et qu’en fin de compte le Hamas soit intégré au jeu poli­tique, une option jugée peut-​​être impos­sible. Et c’est ce qui a été fait dès 2006, quand ce mou­vement a rem­porté les élec­tions légis­la­tives avec une majorité écra­sante dans la bande de Ghaza. En inté­grant le jeu poli­tique, ce mou­vement a de facto reconnu les ins­ti­tu­tions issues du pro­cessus d’Oslo.

 

            La réponse israé­lienne est alors apparue sous la forme d’un blocus imposé à la bande de Ghaza. Mais Israël a décidé jeudi de sus­pendre les négo­cia­tions avec l’Autorité pales­ti­nienne et de la sanc­tionner, jugeant que cet accord « tue la paix » comme si les Israé­liens ne l’avaient pas déjà fait.

 

              Dans ce climat fait de menaces, il faut sou­ligner que plus aucun Pales­tinien ne craint l’effondrement de l’Autorité pales­ti­nienne, contrai­rement aux Israé­liens pour qui les consé­quences pour­raient être désas­treuses. C’est ce que confirment des diri­geants israé­liens, per­suadés alors que si de nou­velles sanc­tions venaient à être imposées aux Pales­ti­niens, elles seraient « bien cal­culées ».

 

               Il est certain que les Pales­ti­niens, qui enchaînent les actions à tous les niveaux, ne doivent avoir rien laissé au hasard. C’est bien la fin des illusions

            
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog du PAYS DE LORIENT
  • : Pour la création d'un état palestinien
  • Contact

Rechercher

Archives

Liens